RÉSISTANCE
MÉCANIQUE

NF EN 12899-1

GÉOMÉTRIE DES SUPPORTS ET ANCRAGES

NF P 98 531

ESSAI DE CHOC ET CLASSIFICATION

NF EN 12767

Résistance mécanique

La première norme EN définit la résistance mécanique en flexion en indiquant des classes de moment de flexion maximal des supports. En dessous des 570 DanM, un mât percuté sera plié, donc non dangereux. Il sera considéré comme à sécurité passive « par nature » et aucun équipement visant à réduire sa dangerosité ne sera nécessaire.

Le choix de la taille du support est fonction de :

  • La pression du vent
  • La dimension du panneau
  • la hauteur du panneau

La résistance est définie par le moment résistant en flexion

Géométrie des supports et ancrages

La norme NF 98-531 définit pour tous les supports de type SD2 comment installer un système de sécurité passive au sol : des tiges d’ancrages fixées dans un massif béton.

Ensuite, en fonction de la classe de moment, la norme va indiquer l’entraxe entre les tiges et le diamètre de ces dernières.

Pour les supports SD2, compatibilité en partie haute
(fixation des panneaux)
Interchangeabilité des ancrages

Tableau de spécifications des supports à sécurité passive en fonction de leur taille
Illustration du système d'ancrage du support de sécurité passive
Plan du système d'ancrage de la platine du support à sécurité passive

Essai de choc et classification

La 3e et dernière norme est une norme de crash test. Elle permet de déterminer le mode de rupture du support : comment le mât va se comporter lors d’un choc avec un véhicule, mais aussi la gravité de l’impact pour les occupants.

Test normalisé de collision :

  • Valider le comportement du support
  • Mesurer l’impact sur les occupants du véhicules
  • Certificat avec un indice de performance

L’indice de performance délivré par le certificat va permettre de « noter » le support. C’est cette évaluation qui va permettre de comparer les différents types de supports à sécurité passive.

Crash test sur un système d'ancrage classique