35% de la mortalité routière est liée à une sortie de route, un facteur sur lequel nous devons tous travailler pour réduire le nombre d’accidents mortels sur nos routes. Il existe déjà des solutions que nous pouvons déployer plus massivement comme les glissières de sécurité, les supports de sécurité passive, etc.

En 2015, 175 personnes ont perdues leur vie à l’issue d’un choc avec des supports de signalisation et de mobilier urbain. La sécurité passive est précisément la solution dans ce contexte.

Pourquoi le critère de directivité est important ?

Plus de la moitié des accidents contre un obstacle impliquent un véhicule venant de la voie opposée (Guide Traitement des obstacles latéraux édition 2002 Setra). Les dispositifs de sécurité installés aux abords des routes doivent donc réagir de manière identique quel que soit l’angle ou la hauteur de l’impact.